La diaspora est la dispersion d’une communauté à travers le monde. Elle désigne aussi le nom donné à cette communauté, soulignant ainsi son unité par delà les frontières. C’est cette expérience du déracinement que l’on retrouve dans les travaux de Kudzanai-Viol et Hwami, qui témoigne par ses peintures de son expérience de la migration. Jay Ramier observe quant à lui l’intersection des diasporas noires à travers la musique envisagée comme « un vecteur privilégié en termes de spiritualité, mais aussi de discours social, philosophique et politique ». Enfin, chez Nolan Oswald Dennis, la diaspora prend la forme d’un appel à vivre « ailleurs », même si cet ailleurs est peut-être aussi ici – donc à devenir étranger à son propre environnement, à prendre conscience du monde qui nous entoure en faisant l’expérience d’un exil intérieur.

Ressources liées

Explorer la Tokyothèque