Notre ADN

Effervescent, audacieux et pionnier…

… le Palais de Tokyo est le lieu vivant des artistes d’aujourd’hui. Il est également le plus grand centre de création contemporaine en Europe, et un espace d’expositions unique en son genre.

Friche rebelle aux allures de Palais, anti-musée en métamorphose permanente, le Palais de Tokyo tient Paris en éveil depuis 2002. À la fois accessible et exigeant, généreux et pointu, chaleureux et radical, poétique et transgressif, il est un territoire d’apprentissage, d’expériences, d’émotions et de vie ; un territoire d’où jaillit l’inattendu.

Le Palais de Tokyo est le lieu vivant des artistes d’aujourd’hui.

Porté par la volonté de changer notre vision de l’art, le Palais de Tokyo nous invite à devenir les témoins des audaces de notre époque et à vivre l’expérience de l’art en train de se faire, sous toutes ses formes.

Dédiée à la création émergente…

… ainsi qu’aux artistes plus confirmés issus de la scène française ou internationale, la programmation est rythmée par des expositions thématiques et monographiques, des interventions artistiques d’envergure, et des cartes blanches invitant des artistes à investir l’intégralité de ses espaces. En les transformant à chaque saison de manière inédite, les artistes placent le visiteur au cœur de leur geste et induisent un rapport renouvelé à l’œuvre d’art.

Le Palais de Tokyo est le lieu de l'art vivant et présent, comme par exemple ici avec cette performance dans le cadre du Festival Do Disturb.

Ouvert à toutes les indisciplines et avec l’ambition d’explorer l’ensemble des territoires d’expression artistique – de la performance à l’artisanat d’art et à la mode – le Palais de Tokyo développe également une programmation culturelle au croisement du mouvement, du son et de la parole, et a lancé en 2015 un festival annuel, DO DISTURB.

En écho aux expositions présentées en ses murs..

… le Palais de Tokyo développe une politique éditoriale qui s’articule autour du magazine PALAIS et d’une collection de livres monographiques.

Il a animé de 2002 à 2017 une résidence d’artistes, le Pavillon Neuflize OBC, laboratoire de création, et contribue activement au rayonnement de la scène française à l’étranger, à travers la conception, chaque année, de plusieurs expositions hors-les-murs montrées à l’occasion de grands rendez-vous internationaux de l’art.

Le Palais de Tokyo se veut le lieu de toutes les cultures artistiques, comme ici avec son programme dédié à l'art urbain, le Lasco Project.

Fidèle à ses missions citoyennes, le Palais de Tokyo s’est imposé très tôt comme une référence dans le domaine de la médiation culturelle, grâce à un dispositif pionnier, diversifié et généreux d’accompagnement des publics.

Le modèle économique…

… du Palais de Tokyo, unique en son genre pour un lieu d’expositions en France, ne cesse de susciter l’intérêt. Ce modèle repose sur un financement mixte public / privé, permettant de générer chaque année plus de la moitié du budget de fonctionnement de l’établissement, notamment grâce au mécénat d’entreprises et à son association d’amis, aux événements organisés par des marques et aux défilés des Fashion Week, et à plusieurs concessions (une librairie, plusieurs restaurants, et un club).

Le Palais de Tokyo repose sur un modèle économique singulier qui ouvre les possibles de façon toujours plus ambitieuse.

Télécharger le rapport d’activité 2018  •  2019  •  2020  •  2021

Faire de la RSE et de l’inclusion…

… une de nos priorités. Le Palais de Tokyo est le premier centre d’art en France à se doter d’une direction de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) et se prépare ainsi aux défis du 21e siècle, notamment en matière d’adaptation, de résilience et de lutte contre le changement climatique, mais aussi en termes d’impact social et sociétal et de promotion de modèles responsables. Dans son fonctionnement quotidien, dans sa programmation artistique – avec des expositions et saisons destinées à sensibiliser le grand public à ces questions – ou dans son modèle économique avec la création de cercles de mécènes soutenant sa transition écologique et sociale, le Palais de Tokyo affirme sa trajectoire vers un palais durable. Ce site Internet est par ailleurs conçu avec cette volonté. De sa conception à son hébergement, en passant par la possibilité de le naviguer en Mode Éco-responsable, le site fait un pas considérable vers davantage de sobriété numérique.

Au Palais de Tokyo, l’art dans sa dimension inclusive devient un processus de transformation humaine et de la collectivité.

A la fois engagé et engageant, le Palais de Tokyo est un acteur solidaire de la culture qui partage ses convictions avec tous les publics et sur tous les territoires dans une logique d’ouverture et d’accessibilité universelle. Un travail est mené en étroite collaboration avec les acteurs du champ social et les publics éloignés, pour offrir des réponses concrètes aux frontières symboliques et aux fractures territoriales qui restreignent l’accès de tous à la culture.

Œuvrer pour l’égalité professionnelle…

… concrètement et au quotidien. La loi n°2018-771 dite « Avenir Professionnel » du 5 septembre 2018, complétée par le décret n°2019-15 du 8 janvier 2019, a instauré l’obligation pour toute entreprise de plus de 50 salariés de mettre en place un index de l’égalité femmes-hommes. Ce dispositif procède d’une volonté du Gouvernement de faire de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes une priorité et un objectif de résultats pour les entreprises. L’index du Palais de Tokyo était de 87/100 pour l’année 2019, 97/100 pour l’année 2020 et 86/100 pour l’année 2021.

Le Palais de Tokyo oeuvre tous les jours et sans relâche pour l'égalité professionnelle et toutes les inclusions.