Yu Ji

Inside China : L’Intérieur du Géant
Le null De à

Centrées sur le processus, les œuvres de Yu Ji (née en 1985, vit et travaille à Shanghai) sont informées par un sens singulier de la temporalité. Le souvenir des modèles vivants dans son atelier inspire les sculptures figuratives de la série Flesh in Stones, également nourries par ses années passées à étudier les sculptures antiques de la Chine, du Cambodge et de l’Inde. Dans une autre série de sculptures, Public Space, des cubes de plâtre imparfaitement façonnés à la main forment les unités de base de structures aux dimensions d’une maquette – copies inexactes de toilettes publiques datant des premières années de la Chine communiste.

Placées sur des socles faits de rebuts de bois, ces œuvres suscitent une prise de conscience en jouant de leur échelle et de leur temporalité. Au Palais de Tokyo, Yu Ji a conçu une installation au sol, Silence Practice (2014), en utilisant ce même type de cubes de plâtre. L’artiste considère le processus d’installation comme une performance, dont les spectateurs découvriront les traces incisives.