Visuel Les lundis de l'INA

Carte blanche au magazine « The funambulist »

Le 09/02/2022 à 20:00

LUNDIS DE L’INA x Palais de Tokyo

Au sein de l’exposition Sarah Maldoror : cinéma tricontinental, Les Lundis de l’INA ont proposé à l’équipe du magazine The Funambulist, « magazine dédié aux politiques de l’espace et des corps » de revisiter les archives de l’Institut National de l’Audiovisuel, soit de la radio et télévision françaises.

« Les oeuvres cinématographiques de Sarah Maldoror nous ancrent dans les textures d’un temps et d’une géographie particulière de luttes profondément liées les unes aux autres. Nous avons revisité les archives au gré des questionnements, intérêts et situations qui sont les nôtres ici et maintenant : des lignes de front de la guerre d’indépendance angolaise
à la poésie de la négritude d’Aimé Césaire, de la Guadeloupe paternelle de Maldoror, ses mouvements sociaux infatigables et sa Première conférence des dernières colonies françaises, au mouvement inarrêtable de libération kanak, des bidonvilles de Paris où les déserteurs portugais vivaient, aux points de rencontre internationalistes des dirigeants comme Amilcar Cabral, Marcelino dos Santos et Agostinho Neto. »
Magazine The Funambulist, avec de gauche a droite, Léopold Lambert, Caroline Honorien, Margarida Nzuzi Waco, Ana Naomi de Sousa

Participant·es

  • Caroline Honorien, critique et éditrice indépendante, membre du comité éditorial de The Funambulist.
  • Léopold Lambert, rédacteur en chef de The Funambulist, auteur de l’ouvrage États d’urgence : une histoire du continuum colonial français (Premiers matins de novembre, 2021).
  • Avec la contribution de : Ana Naomi de Sousa, réalisatrice et écrivaine, entre Londres et Lisbonne, collaboratrice régulière de The Funambulist.
  • Margarida Nzuzi Waco, architecte angolaise, vivant à Stockholm, membre du comité éditorial de The Funambulist.

Illustration Couverture réalisée par Maya Mihindou pour le numéro 32 de The Funambulist dédié au Pan-Africanisme.

En partenariat avec