Voir plus bas

Mimosa Echard

Sporal
Du 15/04/2022 au 04/09/2022

 

Le projet Sporal1 poursuit la recherche initiée par Mimosa Echard en 2019 à la Villa Kujoyama (Kyoto) sur l’idée de mémoire chez les myxomycètes, organismes unicellulaires à chemin entre le règne animal, végétal et celui des champignons. L’exposition a pour matrice son premier jeu vidéo, réalisé en collaboration avec la développeuse Andréa Sardin et l’artiste Aodhan Madden. Il invite à parcourir les cavités d’un organisme en perpétuelle transformation, inspiré du cycle de vie du myxomycète. Un·e joueur·se à l’identité ambiguë s’infiltre dans un univers onirique et ambivalent dans lequel iel évolue au gré de ses rencontres et de l’état de matières en mutation. À chaque énigme résolue et à chaque échange de fluides, iel débloque des « types sexuels », à l’instar des myxomycètes qui peuvent en mobiliser jusqu’à 720 différents.

 

 

Un patchwork monumental suspendu au cœur de l’exposition dévoile un montage audiovisuel réalisé à partir du jeu vidéo. Les tissus constitutifs de l’œuvre proviennent d’une multitude de sources, de lieux et de gestes qui se superposent, fusionnant matières végétales et industrielles, trouvées en ligne ou dans l’atelier de l’artiste. Mimosa Echard expérimente pour le Palais de Tokyo un environnement psychédélique, oscillant entre états de latence et élans de vitalité. À l’arrière du patchwork, l’exposition bascule dans un état intermédiaire avec une vidéo qui s’inspire de #iamonlysleeping – une pratique qui se répand sur le service de streaming vidéo en direct Twitch, dans laquelle des personnes s’exposent dans leur sommeil et consentent à leur surveillance.

Les myxomycètes apparaissent comme des formes de vie robustes, mystérieuses et indifférentes, dont la familiarité avec le passé et le futur leur permet de s’accommoder aussi bien de la décomposition de nos structures sociales que de celle de l’environnement ; et de rêver, dans une forme confuse et gluante, les formes prises par la technologie.

Mimosa Echard

L’exposition s’est construite grâce à de nombreuses collaborations, manière de travailler chère à Mimosa Echard. L’installation s’accompagne d’un environnement sonore pop-expérimental, créé par Aodhan Madden et Yvan Etienne. Elle est composée d’enregistrements de terrain et de différentes voix, dont celle de la chanteuse Charli XCX. Mimosa Echard et ses collaborateur·ices nous plongent dans un univers hybride qu’il sera possible de continuer à explorer au-delà de l’exposition : le jeu vidéo Sporal  sera disponible en libre accès dès le printemps 2022 (www.sporal.net). Des streams sur Twitch offriront par ailleurs la possibilité de faire entrer sa communauté online dans le Palais de Tokyo.

 

Notes de bas de page

(1)Sporal : en botanique, relatif au spore, cellule reproductrice de la plupart des végétaux cryptogames et de certains protozoaires (Encyclopædia Universalis en ligne)

Du 15/04/2022 au 04/09/2022

Commissaire Daria de Beauvais

Assistante curatoriale Lisa Colin

AVEC LA PARTICIPATION DE

CE PROJET A ÉTÉ SELECTIONNÉ PAR LA COMMISSION MÉCÉNAT DE LA FONDATION DES ARTISTES QUI LUI A APPORTÉ SON SOUTIEN

EN COPRODUCTION AVEC

PARTENAIRES MÉDIAS

Ressource liée

Explorer la Tokyothèque

LES AUTRES EXPOSITIONS DE LA SAISON

Explorer la Tokyothèque

PRODUITS LIÉS

Voir tous les produits