Vous êtes ici

Carte blanche à Tino Sehgal

Le Palais de Tokyo présente une exposition conçue par Tino Sehgal (né en Grande-Bretagne en 1976, vit à Berlin), deuxième édition d’une série de « cartes blanches » – ces gestes d’artistes investissant la totalité des 13 000 m² de surface d’exposition du Palais de Tokyo – initiée par Philippe Parreno en 2013. Pour cette exposition, qui a pour principale matière l’humain dans un Palais de Tokyo métamorphosé, Tino Sehgal présente ses œuvres aux côtés de celles d’artistes qu’il a choisi d’inviter : Daniel Buren, James Coleman, Félix González-Torres, Pierre Huyghe, Isabel Lewis et Philippe Parreno.

Plus vaste projet jamais réalisé par Tino Sehgal, cette exposition réunit un ensemble d’œuvres, dont une sélection de ses pièces majeures, qui se déploient dans l’architecture labyrinthique du Palais de Tokyo. Celles-ci se rencontrent et interagissent les unes avec les autres, dans la continuité des précédentes expériences de l’artiste au Martin Gropius Bau à Berlin en 2015, ainsi qu’à Marrakech en 2016, créant ainsi un nouveau degré de complexité dans ses projets.

Tino Sehgal défie les préceptes conventionnels de l’exposition en se focalisant sur les interactions sociales plutôt que sur les objets inanimés. Ses oeuvres prennent vie à travers les échanges humains, la danse, la parole ou le chant, et sont présentées de façon continue pendant toute la durée de l’exposition (du 12 octobre au 18 décembre). Impliquant souvent les visiteurs, elles possèdent chacune leur propre dimension émotionnelle et esthétique.

Une série de discussions est organisée en collaboration avec l’Institut français autour de la réévaluation des notions d’objet, de présence et d’expérience dans la culture contemporaine.

 

Commissaire : Rebecca Lamarche-Vadel
Producteurs artistiques : Asad Raza et Julia Simpson
Chargées de production : Géraldine Caizergues et Manon Lefort-Meekel

 

Exposition

Du 12/10/2016 au 18/12/2016

À découvrir de midi à 20 h, tous les jours sauf le mardi.

Tino Sehgal

Tino Sehgal (né en 1976 à Londres, vit à Berlin) a étudié l’économie politique à Berlin ainsi que la danse à la Folkwang University of the Arts d’Essen en Allemagne. Son travail a été montré dans le cadre de nombreuses expositions personnelles à travers le monde au cours de ces dernières années, dont celles, tout particulièrement remarquées, qui ont eu lieu au Solomon R. Guggenheim Museum, à New York (2010) et dans le Turbine Hall de la Tate Modern, à Londres (2012) ; ainsi que celles organisées par Le Van Abbemuseum, à Eindhoven (2004), le Stedelijk Museum, à Amsterdam (2006, 2015), l’Institute of Contemporary Arts, à Londres (2005, 2006, 2007), la Galleria d’Arte Moderna, à Milan (2008), le Walker Art Center, à Minneapolis (2007), le MMK, à Francfort (2007), l’Aubette 1928, avec les Musées de la Ville de Strasbourg (2010), le Kunstnernes Hus, à Oslo (2011), l’Ullens Center for Contemporary Art, à Beijing (2013), la Pinacoteca de São Paulo (2014), le CCBB, à Rio de Janeiro (2014) et le Martin Gropius Bau, à Berlin (2015). En 2016, on a notamment pu voir son œuvre à Marrakech, sur la place Jemaa el-Fna, au Staatliche Kunstsammlungen de Dresde, et dans le cadre du festival ImPulsTanz, à Vienne. Il a participé à la Biennale de Venise en 2003 et en 2005 (il partage alors le Pavillon allemand avec Thomas Scheibitz), qui lui a décerné son Lion d’Or du meilleur artiste en 2013. Il a été finaliste du Turner Prize cette même année. Il a également participé à la Biennale de Berlin en 2006, à la Triennale de Yokohama en 2008, à la Biennale de Gwangju en 2010 et à la Documenta de Kassel en 2012.

Le Palais de Tokyo remercie les partenaires de l'exposition

 

Et plus spécifiquement le partenaire du Païpe, by Swarovski Foundation

 

L'œuvre Ann Lee & Marcel est coproduite avec

Le cycle de séminaires bénéficie du soutien de

Ils soutiennent aussi l'exposition

Le Palais de Tokyo remercie particulièrement MARIAN GOODMAN GALLERY.
Le Palais de Tokyo remercie aussi les galeries GLADSTONE GALLERY, KAMEL MENNOUR, ANDREA ROSEN, ESTHER SCHIPPER.
Ainsi que THE FELIX GONZALEZ-TORRES FOUNDATION, MYRIAM & JACQUES SALOMON, INSIGHT FOR BUSINESS.

 

Partenaires média

 

Ils soutiennent la production des œuvres