Vous êtes ici

"Réciter les langues" Célia Gondol

Réciter les langues, une performance de Célia Gondol et Lynda Rahal, avec Julien Deransy

Réciter les langues se présente comme une performance à l’étude : « Nous recherchons les modalités intuitives d’apprentissage du langage, par un processus de récitations et d’épuisement de la langue. Comment pouvons-nous ingérer une langue, la cannibaliser, l’évider pour retrouver à partir de cette "glottophagie"  un champ de langage commun ? »

 

Dans le cadre de l’exposition Les Mains sans sommeil
Les résidences d’artistes de la Fondation d’entreprise Hermès

Performance

Le 02/12/2017 et le 10/12/2017, 16h

Accès libre sur présentation du billet d’entrée aux expositions en cours, dans la limite des places disponibles.

Durée : 2h

Célia Gondol

Née en 1985 à Grenoble, Célia Gondol est danseuse professionnelle et artiste plasticienne. Diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 2014 avec les félicitations du jury, elle développe un travail d’installation et de performance, utilisant notamment la lumière ou le son, et porte un intérêt particulier au geste. Par l’utilisation de la sculpture, Célia Gondol s’intéresse autant à la musicalité des dispositifs qu’aux folklores dont ils proviennent, et envisage son travail en termes de processus et d’expériences non figés. Elle a participé à plusieurs expositions collectives, dont le « 62e Salon de Montrouge » (2017), « Do Disturb » au Palais de Tokyo (Paris, 2017) « Les Voyageurs » au Palais de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (2015). Elle a également présenté ses œuvres dans le cadre de premières expositions personnelles au Centre chorégraphique national d’Orléans (2012), à la PSG Gallery à Bangkok (2013), et dans le cadre de son diplôme au sein de l’atelier d’Ann Veronica Janssens (2014). Parallèlement à son activité d’artiste plasticienne, Célia Gondol est interprète pour différentes compagnies de danse de 2006 à 2015, et crée en 2016 A Leaf, Far and Ever, en collaboration avec la chorégraphe Nina Santes.