Vous êtes ici

Bertrand Dezoteux Under the hummer

Bertrand Dezoteux, selon ses propres mots, « observe, en anthropologue amateur, la vie dans les mondes virtuels ». Du « documentaire animalier en 3D » (Le Corso, 2008) au « film d’animation de marionnettes non réalistes » (En Attendant Mars, 2015) en passant par un « essai sur les mythologies de la modernité à la française » (L’Histoire de France en 3D, 2012), entre autres, le vidéaste explore techniques informatiques et références culturelles, devenant maître dans l’art de l’assemblage comme dans celui du bricolage numérique. Entre divertissement et doute, ode à la science et maladresse volontaire, l’artiste crée des objets visuels complexes en mobilisant des formes et des savoirs très variés.
 

Invité à concevoir une oeuvre pendant la saison « Discorde, fille de la nuit », Bertrand Dezoteux transforme la façade du Palais de Tokyo en un territoire mouvant grâce à la technique du mapping vidéo (projection d’un contenu visuel spécifique sur des structures monumentales en volume). Avec ce projet inédit, nous embarquons à bord d’un Hummer pour la traversée d’un paysage désertique, peuplé de personnages hybrides paradant sur le bas côté. L’artiste navigue ici de l’inquiétude à la dérision, créant un monde dans lequel nous n’avons peut-être plus notre place. Dès la nuit tombée, la façade du Palais de Tokyo s’anime, et sa porte d’entrée imposante devient un vortex que les visiteurs sont invités à pénétrer pour disparaitre dans l’image, et sous le Hummer.

Exposition

Du 15/02/2018 au 22/02/2018

de 18h à minuit sur la façade du Palais de Tokyo

 

Bertrand Dezoteux

Bertrand Dezoteux (né en 1982, vit à Paris et Bayonne) est diplômé de la Haute École des arts du Rhin (Strasbourg) et du Fresnoy, Studio National des Arts contemporains (Tourcoing).

Il a précédemment été invité au Palais de Tokyo : en 2010, dans le cadre des Modules - Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent, mais aussi à l’occasion de l’exposition collective « Dynasty », organisée conjointement avec le Musée d’art moderne de la ville de Paris ; puis en 2017, dans l’exposition collective « Le Rêve des formes ». Il présente régulièrement son travail en France (Frac Aquitaine, Centre Pompidou) et à l’international (New York Film Festival , Frieze London). En 2015, il est lauréat du prix Audi Talents Awards avec le projet En attendant Mars. En mars 2018, il est programmé au théâtre des Amandiers (Nanterre) ; en avril de la même année, la galerie Édouard Manet (Gennevilliers) lui consacrera une exposition personnelle. À la même période, il participera à l’exposition collective « Gravité Zéro » organisée aux Abattoirs (Toulouse).

Ce projet bénéficie du soutien de